Matthew
  French Jerusalem Bible
  Matthew 22 [Commentary] Biblical Art and Illustrations
1 Et Jésus se remit à leur parler en paraboles :
2 « Il en va du Royaume des Cieux comme d'un roi qui fit un festin de noces pour son fils.
3 Il envoya ses serviteurs convier les invités aux noces, mais eux ne voulaient pas venir.
4 De nouveau il envoya d'autres serviteurs avec ces mots : « Dites aux invités : «Voici, j'ai apprêté mon banquet, mes taureaux et mes bêtes grasses ont été égorgés, tout est prêt, venez aux noces. »
5 Mais eux, n'en ayant cure, s'en allèrent, qui à son champ, qui à son commerce ;
6 et les autres, s'emparant des serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.
7 Le roi fut pris de colère et envoya ses troupes qui firent périr ces meurtriers et incendièrent leur ville.
8 Alors il dit à ses serviteurs : «La noce est prête, mais les invités n'en étaient pas dignes.
9 Allez donc aux départs des chemins, et conviez aux noces tous ceux que vous pourrez trouver. »
10 Ces serviteurs s'en allèrent par les chemins, ramassèrent tous ceux qu'ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noces fut remplie de convives.
11 « Le roi entra alors pour examiner les convives, et il aperçut là un homme qui ne portait pas la tenue de noces.
12 «Mon ami, lui dit-il, comment es-tu entré ici sans avoir une tenue de noces ?» L'autre resta muet.
13 Alors le roi dit aux valets : «Jetez-le, pieds et poings liés, dehors, dans les ténèbres : là seront les pleurs et les grincements de dents. »
14 Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »
15 Alors les Pharisiens allèrent se concerter en vue de le surprendre en parole ;
16 et il lui envoient leurs disciples, accompagnés des Hérodiens, pour lui dire : « Maître, nous savons que tu es véridique et que tu enseignes la voie de Dieu en vérité sans te préoccuper de qui que ce soit, car tu ne regardes pas au rang des personnes.
17 Dis-nous donc ton avis : Est-il permis ou non de payer l'impôt à César ? »
18 Mais Jésus, connaissant leur perversité, riposta : « Hypocrites ! pourquoi me tendez-vous un piège ?
19 Faites-moi voir l'argent de l'impôt. » Ils lui présentèrent un denier
20 et il leur dit : « De qui est l'effigie que voici ? et l'inscription ? » Ils disent :
21 « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est Dieu. »
22 A ces mots ils furent tout surpris et, le laissant, ils s'en allèrent.
23 Ce jour-là, des Sadducéens, gens qui disent qu'il n'y a pas de résurrection, s'approchèrent de lui et l'interrogèrent en disant :
24 « Maître, Moïse a dit : Si quelqu'un meurt sans avoir d'enfants, son frère épousera la femme, sa belle-sœur, et suscitera une postérité à son frère.
25 Or il y avait chez nous sept frères. Le premier se maria, puis mourut sans postérité, laissant sa femme à son frère.
26 Pareillement le deuxième, puis le troisième, jusqu'au septième.
27 Finalement, après eux tous, la femme mourut.
28 A la résurrection, duquel des sept sera-t-elle donc la femme ? Car tous l'auront eue. »
29 Jésus leur répondit : « Vous êtes dans l'erreur, en ne connaissant ni les Écritures ni la puissance de Dieu.
30 A la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme des anges dans le ciel.
31 Quant à ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu l'oracle dans lequel Dieu vous dit :
32 Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob ? Ce n'est pas de morts mais de vivants qu'il est le Dieu ! »
33 Et les foules, qui avaient entendu, étaient frappées de son enseignement.
34 Apprenant qu'il avait fermé la bouche aux Sadducéens, les Pharisiens se réunirent en groupe,
35 et l'un d'eux lui demanda pour l'embarrasser :
36 « Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi ? »
37 Jésus lui dit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit :
38 voilà le plus grand et le premier commandement.
39 Le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
40 A ces deux commandements se rattache toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »
41 Comme les Pharisiens se trouvaient réunis, Jésus leur posa cette question :
42 « Quelle est votre opinion au sujet du Christ ? De qui est-il fils ? » Ils lui disent : « De David. » -
43 « Comment donc, dit-il, David parlant sous l'inspiration l'appelle-t-il Seigneur quand il dit :
44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Siège à ma droite, jusqu'à ce que j'aie mis tes ennemis dessous tes pieds ?
45 « Si donc David l'appelle Seigneur, comment est-il son fils ? »
46 Nul ne fut capable de lui répondre un mot. Et à partir de ce jour personne n'osa plus l'interroger.
  La Bible de Jérusalem.
Copyright (C) 1973 by Les Édition du Cerf


This Website is Copyright © 2005-2006 Biola University.
Biola does not hold the Copyright to any Biblical texts on this site.
Some Biblical texts on this site are in the Public Domain,
and others are Copyrighted by their Copyright holders.